Un timbre : Mercure
Ce qui peut arriver à un timbre au cours de son histoire.

Accueil > Les tarifs > Les tarifs intérieurs > La taxe de levée exceptionnelle

La taxe de levée exceptionnelle

Publié le dimanche 24 novembre 2013

Instituée en 1863, la taxe de levée exceptionnelle, permettait d’envoyer une lettre après la dernière levée, mais avant le départ des dépêches.
Ce service en vigueur d’abord à paris est étendu progressivement aux autres grandes villes au 19ème siècle. Il disparait progressivement après la première guerre mondiale.
Le dernier tarif fixant cette taxe à 25 centimes est celui 1er mai 1926.

Ce tarif a été utilisé par le bureau spécial Paquebots de la gare St Lazare, situé au pied du train transportant le courrier au bateau (sur l’histoire de St Lazare Paquebots).

 

Lettre affranchie d’un centenaire de la photographie (427) à 2,25 francs au tarif de la lettre simple pour l’étranger du 1er décembre 1938 et de la taxe de levée exceptionnelle de 25 centimes représentée par le 25c vert Mercure 411.
Elle est oblitérée krag de Paris St Lazare Paquebots du 21 juin 1939 à 9h35 (Dreyfuss C6301).
Elle a prit le train de 9h45 pour attraper le Normandie au Havre et de là traverser l’Atlantique.

 

Arrivée à Darien le 27 juin, elle sera réexpédiée sur Claremont.

 

La dernière page du Figaro N° 171 du 20 juin 1939 que l’on peut consulter sur Gallica donne quelques précision sur le départ des trains.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL