Un timbre : Mercure
Ce qui peut arriver à un timbre au cours de son histoire.

Accueil > Les valeurs > Les valeurs courantes > Le 5c rose (406) > Le 5c (406) - Utilisation

Le 5c (406) - Utilisation

Publié le dimanche 2 novembre 2014 , mis à jour le mercredi 2 novembre 2016

Le 5c rose seul sur document correspond à un envoi de journal routé de 75 à 100 grammes en rayon général ou non routé de 100 à 125 grammes en rayon limitrophe.

On le rencontre aussi en complément d’affranchissement.

 
Le seul usage légitime d’un 5 centimes seul sur document est le journal. Ici cette bande pour journal est oblitérée Postes aux Armées du 26 décembre 1939. Sans le journal, ni l’indication d’origine, il est impossible de préciser le cas d’emploi.

 

Deux autre exemples d’utilisation seul documents, mais n’ayant pas circulé.
Une journée du timbre de 1939 où le 5c répond à l’illustration de la carte fédérale officielle.

Une carte en faveur de la lutte contre la tuberculose avec la vignette correspondante oblitérée par un cachet d’ambulant de Tarbes à Bordeaux du 15 décembre 1939.

 
 

Toujours seul, mais en complément d’empreintes de machines à affranchir, cette lettre du 19 janvier 1939 au deuxième échelon de 20 à 50 grammes affranchie à 1,20 francs au tarif du 17 novembre 1938. Les trois empreintes de machine correspondent au tarif du 12 décembre 1937 (65c LSI moins de 20g et 25c Imprimé de 20 à 50g). Au dos cachet de Paris du 20janvier 1939.


 
 

Un 5c utilisé en complément d’affranchissement à 15 centimes sur cette bande pour journal de 75 à 100 g du 20 avril1940 au tarif du 1er septembre 1937. Elle a été ré-acheminée avec la mention manuscrite FM vers le secteur postal 377 (formation de réserve). Elle porte le grand cachet de censure militaire « Contrôle Postal Commission JB ».

 
 

Une carte postale au tarif spécial du 1er décembre 1938 pour le Luxembourg de 75 centimes. Elle est oblitérée de Metz La Fayette du 5 juin 1939 (Flier MET323).

 
 

Lors d’un changement de tarif pour les envois en nombre, le complément est payé en numéraire au bureau sans apposition de vignette complémentaire ou de cachet spécial. On peut toutefois trouver des compléments accompagnant un préoblitéré comme sur cet envoi de Tarbes du 8 février 1939 suite au changement de tarif du 17 novembre 1938 (Krag TAR403).

 
 

Le 1er décembre 1939, le tarif de la lettre simple passe de 90 centimes à 1 franc. Les timbres de franchise distribués aux réfugiés espagnols parqués au camp de Gurs doivent être complétés de 10c comme sur ce devant de lettre du premier jour de tarif oblitéré du camp.

 
 

Quatre 5 centimes utilisés pour un cécogramme à destination de la Suisse.
Tarif du 1er août 1937 de 20 centimes par kilo.

 
 
il faut 18 timbres pour affranchir une lettre simple au tarif du 17 novembre 1938, comme pour cette lettre du 27 août 1939.

 

Mais seulement 10 vignettes pour affranchir un imprimé ordinaire à 50 centimes au tarif du 5 janvier 1942. Oblitéré du bureau de transit de Paris Gare du Nord Province A du 23 octobre 1942.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL