Un timbre : Mercure
Ce qui peut arriver à un timbre au cours de son histoire.

Accueil > Usages particuliers > Les cachets temporaires > Les journées du timbre

Les journées du timbre

Dernier ajout : 9 novembre 2014.

Proposée par la Fédération internationale de Philatélie lors de son congrès de Bruxelles de 1935, la journée du timbre va se développer en France à partir de 1938.

C’est une occasion pour les associations philatéliques locales de présenter leurs activités, de promouvoir la philatélie et d’enregistrer de nouvelles adhésions.
Pour marquer cette journée, un timbre à date avec le nom de la ville est fabriqué et un document spécial est édité.
Les associations locales éditent parfois leurs propres documents.

La première journée du timbre en France de 1938 a été organisée en début d’année, avant l’émission du Mercure. 10 villes y ont participé (Lille, Lyon, Grenoble, Marseille, Mirecourt, Niort, Paris, Rouen, Strasbourg et Vittel).

En 1939, Mercure le petit dernier est la vedette de cette manifestation qui prend de l’ampleur. La carte officielle de la manifestation représente un 5c Mercure encadré par une semeuse et une Paix. Le cachet est encore un cachet simple non illustré. 45 Villes y ont participé.

Interrompue en 1940 et 1941 pour cause de guerre, elle revient le 19 avril 1942 avec le second cachet illustré grand format de France. 50 villes se sont mobilisées.

En 1943 ce sont 54 villes qui participent le 10 octobre. Le document officiel est une carte lettre et c’est le type Pétain qui est le plus sollicité.

1944 marque la fin de l’utilisation du Mercure dans ces manifestations qui possèdent maintenant leur propre timbre.
Après une année mouvementée seules 40 villes participeront à la fête le 9 décembre 1944.


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL