Un timbre : Mercure
Ce qui peut arriver à un timbre au cours de son histoire.

Accueil > Les tarifs > Les tarifs pour l’étranger > Le tarif frontalier et autres

Le tarif frontalier et autres

Publié le samedi 17 septembre 2016

Des accords très anciens avec les pays limitrophes ont établi le tarif frontalier.
Il concerne la Belgique, la Suisse et l’Espagne.
Un tarif spécial est appliqué lorsque les bureaux d’expédition et de distribution sont distants d’au plus 30 kilomètres (un peu plus de 7 lieues).

A compter du 1er août 1937 les plis adressés au Luxembourg et au Canada bénéficient d’un tarif équivalent au tarif frontalier indépendamment de la distance à parcourir.

Enfin les correspondances vers Monaco sont admises au tarif intérieur.

Tarif du 1er décembre 1938

- carte postale ordinaire 75 centimes

Tarif frontalier|texte_backend
Tarif frontalier

Carte postale adressée d’Annemasse vers Genève le 24 octobre 1939. (Krag ANN501)

 

Carte postale expédiée de Metz vers le Luxembourg le 5 juin 1939 avec une oblitération Flier MET324.

 

Carte postale pour le Canada envoyée de Paris 115 rue des Saints pères le 19 avril 1939 (Flier B115102)

- lettre jusqu’à 20 grammes 1,25 franc puis 75 centimes par 20grammes supplémentaires

 

Tarif du 1er janvier 1940

- carte postale ordinaire 1 franc

- lettre jusqu’à 20 grammes 1,50 franc puis 1 franc par 20grammes supplémentaires


Lettre en FM avec cachet de vaguemestre (probablement armée belge). puis affranchi au tarif frontalier avec un cachet manuel de Lille RP du 9 janvier 1940.

 

Tarif du 1er février 1942

- carte postale ordinaire 1,60 franc

Entier Pétain avec complément d’affranchissement d’Annemasse pour Genève du 18 mars 1942

- lettre jusqu’à 20 grammes 2,40 francs puis 1,60 par 20grammes supplémentaires


Lettre au tarif frontalier d’Annemasse pour Genève expédié 15 décembre 1943.
Cette lettre porte au verso une censure Allemande de Lyon.

 

Cas de Monaco

Il ne faut jamais oublier que Monaco est un état souverain disposant de sa propre monnaie et de ses timbres postes. Aussi si l’on peut envoyer de France une lettre au tarif intérieur, il est hors de question d’utiliser des timbres français à Monaco. Mais personne ne s’y retrouve !

Lettre au tarif intérieur du 17 novembre 1938 adressé à Monté-Carlo du Cap d’Ail le 18 février 1939


Lettre recommandé au tarif du 5 février 1942 (lettre simple 1,50 plus recommandation 3 francs) de Nice pour Monté-Carlo du 7 juillet 1942.

 


Carte expédiée de Monaco le 15 août 1939 au tarif étranger du 17 novembre 1938, mais utilisant un timbre Français non admis. la carte est donc non affranchie.
En France la taxe appliquée est celle de la carte postale de moins de 5 mots au tarif intérieur soit 2x40c = 80c ce qui correspond aux 45 centimes initiaux plus deux timbres taxe (28 et 30) pour 35 centimes.


L’affranchissement ne correspond à rien, mais les timbres sont Français.
A l’arrivée la carte est taxée au tarif étranger de 90 centimes (2x45c) matérialisés par les deux timbres d’origine pour 30c et le complément en timbres taxe pour 60 centimes.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL