Accueil » Les valeurs » Les valeurs courantes » Le 50c turquoise Postes (549) » Le 50c Postes (549) – Utilisation

Le 50c Postes (549) – Utilisation

Indispensable pour affranchir les imprimés après le changement de tarif du 5 janvier 1942, c’est le premier Mercure disponible avec la légende Postes Françaises.

Seul

Ce timbre remplace dès le 6 août 1942 son homologue turquoise imprimé en urgence avec la légende République tombée en disgrâce.

Il sert à affranchir les imprimés ordinaires jusqu’à 50 grammes. Par exemple cet exemplaire de la circulaire de la chambre départementale de l’industrie hôtelière de Vendée expédiée des Sables-d’Olonne le 17 avril 1944. Il n’a jamais été lu.

La carte de visite sans texte complémentaire avec au plus la signature bénéficie du tarif des imprimés.

Cette carte visite a curieusement été réutilisée pour un envoi vers le même destinataire Limougeaud. Elle est expédiée une première fois depuis Paris en novembre 1943, puis une deuxième fois de Cognac-la-Forêt.

Le chef de l’État bénéficie d’une recommandation d’office pour tout le courrier qui lui est adressé. Ainsi, cet imprimé adressé au Maréchal Pétain a bénéficié d’une recommandation d’office lors de son envoie de Lanotte-Beuvron.311-_recommande_office_43.jpg

La taxe de poste restante est de 50 centimes. Ce talon de mandat de 1944 porte un unique 50c. Il est probable que nous ayons ici une taxe de poste restante.


cale50.png

 

Par deux

La taxe d’urgence pour les imprimés est aussi de 50 centimes. Cette carte de visite urgente est partie d’Allassac le 23 novembre 1944.

Au 1er mars 1945, le tarif de la carte postale jusqu’à 5 mots  passe à 1 franc.

 

Par trois

La lettre simple au tarif du 5 janvier 1942 est à 1,50 franc, soit trois cinquante centimes, comme pour cette lettre de 1943.

L’accusé de réception au tarif de 42 est aussi de 1,50 franc. Ci-dessous un avis de réception de lettre recommandée de Paris à Lorient de 1942.

 

Par quatre

La lettre de 20 à 50 grammes au tarif de 1942 est à 2 francs. Les timbres sont directement collés au dos de ce fragment d’affiche adressée à la Légion Française des Combattants de Nîmes.

Au 1er mars 1945, la lettre simple (jusqu’à 20 grammes ) passe à 2 francs. Cette lettre d’avril 1945 a empruntée le circuit N°4 de la poste rurale automobile d’Arinthod (Jura).

 

Par six

Dès le 5 janvier 1942, la lettre pneumatique jusqu’à 7 grammes est à 3 francs. Ce pneu de Paris pour Paris a porté sa nouvelle le 22 février 1944.

 

Le 23 juillet 1942, la surtaxe aérienne applicable entre la métropole (non occupée) et l’Afrique du Nord augmente de 1 franc à 1,50 franc. La lettre simple par avion coûte donc 3 francs comme pour cette lettre pour le Maroc de novembre 1942.

Nouvelle augmentation le 1er janvier 1946 pour la lettre simple qui passe à 3 francs, comme pour cette lettre du 17 janvier.

 

Par huit

La lettre jusqu’à 20 grammes pour l’étranger est à 4 francs à compter du 1er février 1942. Cette lettre de 1943 pour l’Allemagne porte huit 50c.

 

Par neuf

La recommandation au tarif de 1942 est de 3 francs. La lettre simple est à 1,50 franc. Cette lettre recommandée de Pralognan-la-Vanoise de décembre 1944 est affranchie à 4,50 francs.

 

Par trente

Les tarifs successifs de la lettre simple au cours des années 40 mettent en évidence l’inflation des prix:

1 F (17/11/39), 1,50 F (5/1/42), 2 F (1/3/45), 3 F (1/3/46), 5 f (1/1/47), 4,50 (2/1/47), 6 F (8/7/47), 10 F (21/9/48) et enfin 15 F au 6 janvier 1949.

Il y a eu tout juste la place pour coller ce bloc de trente au dos de l’enveloppe de cette lettre du 23 juillet 1949.