Accueil » Les valeurs » Les valeurs courantes » Le 70c lilas-rose (416) » Le 70c (416) – Utilisation

Le 70c (416) – Utilisation

Il correspond au tarif de la carte postale au tarif de1938 et affranchit les facture jusqu’au 5 janvier 1942.

Seul

Entre son émission en janvier 1939 et le 1er décembre 1939, il affranchit les cartes postales.

Par exemple, tout en voguant vers New-York, pourquoi ne adresser un petit bonjour à sa meilleure amie.

L’Empire constituant une unité postale unique, le port des correspondances est le même quelque soit la colonie de destination. Cette carte adressée au Soudan Français (Mali) est contrôlée par la censure à son arrivée à Bougouni. C’est une des premières dates connues pour cette censure.

Les factures et papiers d’affaire resteront à 70 centimes du 17 novembre 1939 au 5 janvier 1942.  cette facture est adressée à Saint-Pierre-&-Miquelon.

Le recouvrement en Alsace-Lorraine bénéficie d’un régime spécial. Il est dispensé de recommandation, s’il ne porte aucune correspondance et il est affranchi au tarif des imprimés et avec une correspondance à celui des cartes postales. Il porte ici une phrase explicative.

Dans le tarif du 2 janvier 1942, les échantillons de 20 à 50 grammes sont à 70 centimes, comme sur cet envoi de Roubaix du 12 mai 1942.

Pour l’étranger le tarif des journaux est de la moitié de celui des imprimés. Au 1er décembre 1938, les imprimés sont à 45 centimes par 50 grammes, soit pour un envoi de 100 à 150 grammes (45 x 3)/2 = 67,5c arrondi à 70c.Le timbre de ce journal est perforé HM des Messageries Hachette.

Par deux

Le paquet non clos de 200 à 300 grammes est à 1,40 franc au tarif du 17 novembre 1938. Le timbres de cette étiquette sont perforés GG des établissements Georges Gamel.


cale50.png

Quelques autres exemples :