Accueil » Les valeurs » Les valeurs courantes » Le 40c violet Postes (548) » le 40c Postes (548) – Utilisation

le 40c Postes (548) – Utilisation

Émis fin 1942, il ne peut être utilisé seul que pour l’affranchissement des journaux tant intérieurs que pour l’étranger.

Seul

Trois tarifs journaux peuvent lui correspondre à partir de 1942 :

  • le journal ordinaire jusqu’à 50 gramme
  • le journal non routé de 50 à 100 grammes en rayon général
  • le journal routé de 100 à 150 grammes en rayon général

Cette bande de Paris pour Paris doit être un journal ordinaire.

Au tarif étranger du 1er février 1942 il faut aussi 40 centimes pour expédier un journal jusqu’à 50 grammes (demi tarif des imprimés)

Cet imprimé à destination de la Suisse porte le cachet «cible» de Lyon.

Par deux

Le tarif des imprimés pour l’étranger jusqu’à 50 grammes est de 80c à compter du 1er février 1942 comme pour cette bande de Montpellier pour Genève.

Au 1er mars 1945, c’est l’imprimé intérieur jusqu’à 20 grammes qui est à 80 centimes.

Par trois

la Carte postale au tarif du 5 janvier 1942 est à 1,20 franc. Cette carte expédiée en Tunisie en 1944 porte une censure anglaise.

Complément d’affranchissement

Cette lettre recommandées de 61 grammes avec une valeur déclarée de 1900 francs affiche 10 timbres à 40 centimes en complément.

Il en a couté à l’expéditeur : 3 francs pour la lettre, 3 francs de recommandation et 1,50 franc d’assurance soit un total de 7,50 francs.

Juste un petit détail le timbre émis pour le 80ème anniversaire du Maréchal est un timbre à 1,50 franc avec une surtaxe de 3,50 francs au profit de Secours National. Or sa valeur d’affranchissement est de 1,50 et non de 3,50. Il manque donc 2 francs.

 Quelques autres exemples :