Accueil » Les valeurs » Les valeurs courantes » Le 2c vert foncé (405) » Le 2c (405) – Utilisation.

Le 2c (405) – Utilisation.

Le deux centimes s’inscrit dans le cadre les petites valeurs nécessaires pour pouvoir affranchir tous les tarifs sans discontinuité.

Seul

Seul on ne peut le rencontrer que sur des cécogrammes (imprimés pour aveugles) jusqu’à 500 grammes au tarif du 9 avril 1931 et sur des journaux jusqu’à 75 grammes routés en rayon général au tarif du 1er septembre 1937.

Cécogramme

La correspondance pour les aveugles souvent volumineuse compte tenu de l’usage du Braille sur du papier épais bénéficiait d’un tarif spécial.
Le tarif du 9 avril 1931 le fixait à 2centimes jusqu’à 500 grammes. Il restera inchangé jusqu’au 5 janvier 1942.
En 1935 le tarif sera étendu aux clichés d’impression et papiers préparés puis en 1937 aux disques de phonographe échangés entre les institutions et les aveugles.

Journaux

Le tarif du 1er septembre 1937 fixe les taris pour journaux à :
– 2 centimes pour les journaux routés en rayon général jusqu’à 75 grammes
– 4 centimes pour les journaux non routés en rayon général jusqu’à 75 grammes
– 5 centimes pour les journaux routés en rayon général de 75 à 100 grammes
– 7 centimes pour les journaux non routés en rayon général de 75 à 100 grammes
– 8 centimes pour les journaux routés en rayon général de 100 à 125 grammes
Les envois en rayon limitrophe bénéficient du demi tarif (soit 1, 2, 3 et 4 centimes)

Journaux routés en rayon général jusqu’à 75 grammes
<piece8|center> </piece8|center>

 

Le journal peut être de petite taille expédié sous bande ( ici en 1939)
171-405_bj_39.jpg

 

En paire

Il existe quatre cas pour lesquels l’envoi de journaux est affranchi avec deux 2c.

Journaux non routés en rayon général jusqu’à 75 grammes
23-405_a.jpg

Bande pour journal expédié en novembre 1940 de Paris pour Annemasse avec les griffes : INADMIS, Acheminement suspendu Retour à l’envoyeur et Retour à l’envoyeur

 

Le journal routé en rayon limitrophe (8c/2) de 100 à125 grammes
405-_journal_route_limitrophe_3ech.jpg
Enveloppe de périodique envoyée de Clermont-Ferrand à Thiers en juillet 1941.

 

L’envoi de deux journaux routés en rayon général (2cx2)
177-carte_journal.jpg
Reçu de la Dépêche du Maine pour l’envoi de deux journaux du Mans à Paris.

 

L’envoi de quatre journaux routés en rayon limitrophe (2c/2 x4)
230-recepisse_journaux.jpg
Reçu de la Dépêche du Maine pour l’envoi de quatre journaux du Mans pour le Mans.

 

Par trois

Le prix du port des journaux augmente avec le tarif du 5 janvier 1942. Il coûte désormais 6 centimes pour expédier un journal routé en rayon limitrophe.
25-405_a.jpg
Bande pour journal oblitéré de Chambéry du 21 janvier 1942 à destination d’Annecy.

 

Par quatre

Au tarif de 1937, Le journal routé en rayon général est à 8 centimes.
231-bj_non_route_3ech.jpg
Bande pour journal envoyée d’Amiens vers Paris en juillet 1941.

 

Complément d’affranchissement

Le 2 centime a servi occasionnellement de complément d’affranchissement.

Par exemple un bloc de 25 pour cette lettre en Franchise militaire expédié par avion vers la Tunisie de Châteauroux le 18 mai 1941. L’affranchissement représente la seule surtaxe aérienne de 1 franc par 10 grammes au tarif du 1er mars 1935.
170-405_surtaxe_aerienne.jpg